Le Bestiaire

Le chat
Je souhaite dans ma maison :
Une femme ayant sa raison,
Un chat passant parmi les livres,
Des amis en toute saison
Sans lesquels je ne peux pas vivre.

Le lion
Ô lion, malheureuse image
Des rois chus lamentablement,
Tu ne nais maintenant qu'en cage
À Hambourg, chez les Allemands.

Le lièvre
Ne sois pas lascif et peureux
Comme le lièvre et l'amoureux.
Mais que toujours ton cerveau soit
La hase pleine qui conçoit.

Le lapin
Je connais un autre connin
Que tout vivant je voudrais prendre.
Sa garenne est parmi le thym
Des vallons du pays de Tendre.

La souris
Belles journées, souris du temps,
Vous rongez peu à peu ma vie.
Dieu ! Je vais avoir vingt-huit ans
Et mal vécus, à mon envie.

L'éléphant
Comme un éléphant son ivoire,
J'ai en bouche un bien précieux.
Pourpre mort !... J'achète ma gloire
Au prix des mots mélodieux.

La mouche
Nos mouches savent des chansons
Que leur apprirent en Norvège
Les mouches ganiques qui sont
Les divinités de la neige.

Le poulpe
Jetant son encre vers les cieux,
Suçant le sang de ce qu'il aime
Et le trouvant délicieux,
Ce monstre inhumain, c'est moi-même.

La méduse
Méduses, malheureuses têtes
Aux chevelures violettes
Vous vous plaisez dans les tempêtes,
Et je m'y plais comme vous faites.

Le hibou
Mon pauvre cœur est un hibou
Qu'on cloue, qu'on décloue, qu'on recloue.
De sang, d'ardeur, il est à bout.
Tous ceux qui m'aiment, je les loue.

La chèvre du Thibet
Les poils de cette chèvre et même
Ceux d'or pour qui prit tant de peine
Jason, ne valent rien au prix
Des cheveux dont je suis épris.

Le cheval
Mes durs rêves formels sauront se chevaucher,
Mon destin au char d'or sera ton beau cocher
Qui pour rênes tiendrz tendus à frénésie,
Mes vers, les parangons de toute poésie.

Rate this poem:(0.00 / 0 votes)
French French
65 Views

Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire was an Italian-born French poet, playwright, short story writer, novelist, and art critic born in Rome, in Italy, to a Polish mother. more…

All Guillaume Apollinaire poems | Guillaume Apollinaire Books

FAVORITE (0 fans)

Translation

Find a translation for this poem in other languages:

Select another language:

  • - Select -
  • Chinese - Simplified 简体中文 (Chinese - Simplified)
  • Chinese - Traditional 繁體中文 (Chinese - Traditional)
  • Spanish Español (Spanish)
  • Esperanto Esperanto (Esperanto)
  • Japanese 日本語 (Japanese)
  • Portuguese Português (Portuguese)
  • German Deutsch (German)
  • Arabic العربية (Arabic)
  • French Français (French)
  • Russian Русский (Russian)
  • Kannada ಕನ್ನಡ (Kannada)
  • Korean 한국어 (Korean)
  • Hebrew עברית (Hebrew)
  • Ukrainian Український (Ukrainian)
  • Urdu اردو (Urdu)
  • Hungarian Magyar (Hungarian)
  • Hindi मानक हिन्दी (Hindi)
  • Indonesian Indonesia (Indonesian)
  • Italian Italiano (Italian)
  • Tamil தமிழ் (Tamil)
  • Turkish Türkçe (Turkish)
  • Telugu తెలుగు (Telugu)
  • Thai ภาษาไทย (Thai)
  • Vietnamese Tiếng Việt (Vietnamese)
  • Czech Čeština (Czech)
  • Polish Polski (Polish)
  • Indonesian Bahasa Indonesia (Indonesian)
  • Romanian Românește (Romanian)
  • Dutch Nederlands (Dutch)
  • Greek Ελληνικά (Greek)
  • Latin Latinum (Latin)
  • Swedish Svenska (Swedish)
  • Danish Dansk (Danish)
  • Finnish Suomi (Finnish)
  • Persian فارسی (Persian)
  • Yiddish ייִדיש (Yiddish)
  • Armenian հայերեն (Armenian)
  • Norwegian Norsk (Norwegian)
  • English English (English)

Discuss this Guillaume Apollinaire poem with the community:

Citation

Use the citation below to add this poem to your bibliography:

Style:MLAChicagoAPA

"Le Bestiaire" Poetry.net. STANDS4 LLC, 2019. Web. 19 Aug. 2019. <https://www.poetry.net/poem/16197/le-bestiaire>.

We need you!

Help us build the largest poetry community and poems collection on the web!

Other poems by

Guillaume Apollinaire

»

Our favorite collection of

Famous Poets

»

Thanks for your vote! We truly appreciate your support.