Davidb's Poems

Here's the list of poems submitted by davidb  —  There are currently 30 poems total — keep up the great work!

Aube

J'ai embrassé l'aube d'été. Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombres ne quittaient pas la route du bois. J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes s...

by Arthur Rimbaud

added by davidb
2 months ago
La nuit

Quand la lune blanche S'accroche à la branche Pour voir Si quelque feu rouge Dans l'horizon bouge Le soir, Fol alors qui livre A la nuit son livre Savant, Son pied aux collines, Et ses mandolines Au vent ; Fol qui dit un conte, Car minuit qui co...

by Alfred de Musset

added by davidb
2 months ago
À ma mère

Après un si joyeux festin, Zélés sectateurs de Grégoire, Mes amis, si, le verre en main Nous voulons chanter, rire et boire, Pourquoi s'adresser à Bacchus ? Dans une journée aussi belle Mes amis, chantons en " chorus " À la tendresse mat...

by Alfred de Musset

added by davidb
2 months ago
Chanson

Le printemps n'a point tant de fleurs, L'automne tant de raisins meurs, L'été tant de chaleurs halées, L'hiver tant de froides gelées, Ni la mer a tant de poissons, Ni la Beauce tant de moissons, Ni la Bretagne tant d'arènes, Ni l'Auvergne tant de...

by Pierre de Ronsard

added by davidb
2 months ago
Bonjour mon coeur

Bonjour mon coeur, bonjour ma douce vie. Bonjour mon oeil, bonjour ma chère amie, Hé ! bonjour ma toute belle, Ma mignardise, bonjour, Mes délices, mon amour, Mon doux printemps, ma douce fleur nouvelle, Mon doux plaisir, ma douce colombelle, Mon ...

by Pierre de Ronsard

added by davidb
2 months ago
Absence

Reviens, reviens, ma bien-aimée ! Comme une fleur loin du soleil, La fleur de ma vie est fermée Loin de ton sourire vermeil. Entre nos cœurs tant de distance ! Tant d'espace entre nos baisers ! Ô sort amer ! Ô dure absence ! Ô grands désirs inapa...

by Théophile Gautier

added by davidb
2 months ago
Accueillez l'immortel enfant

Accueillez l'immortel enfant D'une muse un peu libertine ; Un philosophe qui badine Nous instruit en nous amusant. Par une hypocrite cabale L'honneur du beau sexe outragé, Sous le fer d'un héros vengé, N'est-ce pas là de la morale ? Le père des ...

by Antoine-Vincent Arnault

added by davidb
2 months ago
L'âme

Comme un exilé du vieux thème, J'ai descendu ton escalier ; Mais ce qu'a lié l'Amour même, Le temps ne peut le délier. Chaque soir quand ton corps se couche Dans ton lit qui n'est plus à moi, Tes lèvres sont loin de ma bouche ; Cependant, je dors...

by Germain Nouveau

added by davidb
2 months ago
Il pleure dans mon coeur

Il pleure dans mon cœur Comme il pleut sur la ville ; Quelle est cette langueur Qui pénètre mon cœur ? Ô bruit doux de la pluie Par terre et sur les toits ! Pour un cœur qui s'ennuie, Ô le chant de la pluie ! Il pleure sans raison Dans ce cœur q...

by Paul Verlaine

added by davidb
2 months ago
Ballade en rêve

J'ai rêvé d'elle, et nous nous pardonnions Non pas nos torts, il n'en est en amour, Mais l'absolu de nos opinions Et que la vie ait pour nous pris ce tour. Simple elle était comme au temps de ma cour, En robe grise et verte et voilà tout, (J'aimai...

by Paul Verlaine

added by davidb
2 months ago
Épitaphe de Jean Valjean

Il dort. Quoique le sort fût pour lui bien étrange, Il vivait. Il mourut quand il n'eut plus son ange ; La chose simplement d'elle-même arriva, Comme la nuit se fait lorsque le jour s'en va.

by Victor Hugo

added by davidb
3 months ago
Dans l'alcôve sombre

Dans l'alcôve sombre, Près d'un humble autel, L'enfant dort à l'ombre Du lit maternel. Tandis qu'il repose, Sa paupière rose, Pour la terre close, S'ouvre pour le ciel. Il fait bien des rêves. Il voit par moments Le sable des grèves Plein de diam...

by Victor Hugo

added by davidb
3 months ago
L'isolement

Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ; Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ; Il se...

by Alphonse de Lamartine

added by davidb
4 months ago
Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D'argent ; où le soleil, de la montagne fière, Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons. Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque bai...

by Arthur Rimbaud

added by davidb
4 months ago
Le bateau ivre

Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs : Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles, Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs. J'étais insoucieux de tous les équipages, Porteur de bl...

by Arthur Rimbaud

added by davidb
4 months ago
אל תתנו להם רובים

עוד אזכר, אחות – פתאום... פתאום לפתע באה האימה, ידענו את ריחה! אמא צעקה – מדוע התחבאת?.. למה זה, ילדי, לבשׁת מסכה?! ונפרץ קדימה. אל המערבלת. מסכות הגז השׁוונו זה לזה. לאחד קטן פגעתי בגלגלת ושׁלשׁה גדולים דקרתי בחזה. כל חיל כאלו לא זמר אף פעם. כל...

by Nathan Alterman

added by davidb
1 year ago
A Love Song

Do you see over my shoulders falling, Snake-like ringlets waving free? Have no fear, for they are twisted To allure you unto me.' Thus she spoke, the gentle dove, Listen to your plighted love: 'Oh, how long I wait, till my sweetheart comes ...

by Rabbi Judah Halevi

added by davidb
1 year ago
Poème à mon frère blanc

Cher frère blanc, Quand je suis né, j’étais noir, Quand j’ai grandi, j’étais noir, Quand je suis au soleil, je suis noir, Quand je suis malade, je suis noir, Quand je mourrai, je serai noir. Tandis que toi, homme blanc, Quand tu es né, tu étais r...

by Léopold Sédar SENGHOR

added by davidb
1 year ago
À ses amis, auxquels on rapporta qu'il était prisonnier

Il n'en est rien, de ce qu'on vous révèle. Ceux qui l'ont dit ont faute de cervelle, Car en mon cas il n'y a méprison, Et par-dedans ne vis jamais prison : Doncqucs, amis, l'ennui qu'avez, ôtez-le. Et vous, causeurs pleins d'envie immortelle,...

by Clément Marot

added by davidb
2 years ago
À un poète ignorant

Qu'on mène aux champs ce coquardeau, Lequel gâte (quand il compose) Raison, mesure, texte et glose, Soit en ballade ou en rondeau. II n'a cervelle ne cerveau. C'est pourquoi si haut crier j'ose : « Qu'on mène aux champs ce coquardeau. » S'il veu...

by Clément Marot

added by davidb
2 years ago
À la mer

O cruauté de impétueuses vagues, Mer variable, où toute crainte abonde, Cause mouvant, dont trop cruelles dagues L'ont fait périr de mort tant furibonde. Si haut désir de connaître le monde T'avait transmis si gentil personnage, Las ! fallait-il ...

by Clément Marot

added by davidb
2 years ago
Gâté

Comme une femme, hélas ! vous change ! Ainsi, moi... je fume toujours, Je ris, je dors, je bois, et mange, Mais tu m'as rendu bien étrange, Et de tous les fils, le plus lourd. Un fils qui foule au pied sa mère, Ce que le dernier des troupier...

by Germain Nouveau

added by davidb
2 years ago
Dangereuse

Vous dangereuse ? mais sans doute ! Très dangereuse, c'est certain ; Comme la peur que l'on écoute, Comme le bois près de la route Vers les six heures du matin ; Comme l'éloquence imagée, Comme un titre sur parchemin, Comme le vin et la dra...

by Germain Nouveau

added by davidb
2 years ago
Marseille

C'est à Rouen, votre Rouen, Madame, Qu'on brûla... (je fais un impair !) Mais Marseille ! c'est une femme Qui se lève, au bord de la mer ! Le Havre a votre amour, et d'une ; Son port, et de deux ; qu'il soit fier ! Mais Marseille ! c'est une...

by Germain Nouveau

added by davidb
2 years ago
Fils de la guerre

La guerre est en nous Un gros filet de sang qui coule De la gorge aux pieds et nous gonfle le cœur je sais nos yeux rouges et creux notre bouche impatiente la guerre est en nous avec ce feu qui nous hante ces lueurs qui mordent ces cris ces mots à...

by Philippe Soupault

added by davidb
2 years ago
Amour

Je ne crains pas les coups du sort, Je ne crains rien, ni les supplices, Ni la dent du serpent qui mord, Ni le poison dans les calices, Ni les voleurs qui fuient le jour, Ni les sbires ni leurs complices, Si je suis avec mon Amour. Je me ri...

by Germain Nouveau

added by davidb
2 years ago
Cortège

Un singe en veste de brocart Trotte et gambade devant elle Qui froisse un mouchoir de dentelle Dans sa main gantée avec art, Tandis qu'un négrillon tout rouge Maintient à tour de bras les pans De sa lourde robe en suspens, Attentif à tout pl...

by Paul Verlaine

added by davidb
2 years ago
Le cancre

Il dit non avec la tête mais il dit oui avec le coeur il dit oui à ce qu’il aime il dit non au professeur il est debout on le questionne et tous les problèmes sont posés soudain le fou rire le prend et il efface tout les chiffres et les mots les d...

by Jacques Prévert

added by davidb
3 years ago
Le Corbeau et le Renard

Maître Corbeau, sur un arbre perché, Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ram...

by Jean de La Fontaine

added by davidb
3 years ago
Le Lièvre et la Tortue

Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage. Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point Sitôt que moi ce but. - Sitôt ? Etes-vous sage ? Repartit l'animal léger. Ma commère, il vo...

by Jean de La Fontaine

added by davidb
3 years ago

We need you!

Help us build the largest poets community and poems collection on the web!