Poetry.net »

Search results for: Mets-moi+dessus+la+mer+d%27o%C3%B9+le+soleil+se+l%C3%A8ve

Yee yee! We've found 836 poems matching Mets-moi+dessus+la+mer+d%27o%C3%B9+le+soleil+se+l%C3%A8ve.

Blanche Et Douce Colombe
Andre Marie de Chenier
Blanche et douce colombe, aimable prisonnière, Quel injuste ennemi te cache à la lumière? Je t'ai vue aujourd'hui (que le ciel était beau!) Te prom...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Dante écrit deux vers
Victor Marie Hugo
Dante écrit deux vers, puis il sort ; et les deux vers Se parlent. Le premier dit : - Les cieux sont ouverts. Cieux ! je suis immortel. - Moi, je s...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
De quelque autre sujet que j'écrive, Jodelle,
Joachim du Bellay
De quelque autre sujet que j'écrive, Jodelle, Je sens mon coeur transi d'une morne froideur, Et ne sens plus en moi cette divine ardeur Qui t'en...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Domestique de peintre
Maurice Rollinat
Ah ! monsieur ! mon métier d’domestique a changé, Me dit le grand Charly, son béret sur l’oreille : En yentrant, j’croyais pas trouver un’ plac’ pa...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Eh Bien! Je Le Voulais
Andre Marie de Chenier
Eh bien! je le voulais. J'aurais bien dû me croire! Tant de fois à ses torts je cédai la victoire! Je devais une fois du moins, pour la punir, Tran...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
L'Ancien Soldat
Maurice Rollinat
Indépendant d’instinct, d’esprit, d’âme et de fibre Et rendu toujours plus jugeur sain, penseur libre, Par son métier rôdant de pêcheur-braconnier,...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
L'Aveugle
Andre Marie de Chenier
'Dieu dont l'arc est d'argent, dieu de Claros, écoute; O Sminthée-Apollon, je périrai sans doute, Si tu ne sers de guide à cet aveugle errant.' C'...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Cendre
Maurice Rollinat
De la sorte — parlant par la voix du Curé La cendre de l’âtre interpelle La chambrière antique à l’air dur et madré Qui vient la prend...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Mort du cochon
Maurice Rollinat
Moi, qui l’avais vu si petit, Je fus tout chagrin de sa perte, Et cette pauvre masse inerte Ne m’inspira nul appétit. Lorsque chacun se divertit E...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Nuit de novembre
Maurice Rollinat
Il faisait aussi clair qu’à trois heures du soir, Lorsque, las de fumer, de lire et de m’asseoir, Emportant avec moi le rêve qui m’agite, J’abandon...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La pensée
Rene Francois Armand Prudhomme
Un soir, vaincu par le labeur Où s'obstine le front de l'homme, Je m'assoupis, et dans mon somme M'apparut un bouton de fleur. C'était cette fleur...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La pluie
Maurice Rollinat
Lorsque la pluie, ainsi qu'un immense écheveau Brouillant à l'infini ses longs fils d'eau glacée, Tombe d'un ciel funèbre et noir comme un caveau...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Pluie
Maurice Rollinat
Lorsque la pluie, ainsi qu’un immense écheveau Brouillant à l’infini ses longs fils d’eau glacée, Tombe d’un ciel funèbre et noir comme un caveau S...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Feu follet
Maurice Rollinat
Le petit feu follet qui danse devant moi, A l’air trop gracieux pour être un mauvais guide. Je ne lui prête aucune intention perfide, Et je crois s...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Soliloque de Troppman
Maurice Rollinat
Enfin débarrassé du père Et du grand fils, — vœux triomphants ! J’allais donc en certain repaire Tuer la mère et les enfants ! Je fus les attendr...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Cheveux
Maurice Rollinat
J’aimais ses cheveux noirs comme des fils de jais Et toujours parfumés d’une exquise pommade, Et dans ces lacs d’ébène où parfois je plongeais S’as...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Cheveux
Maurice Rollinat
J’aimais ses cheveux noirs comme des fils de jais Et toujours parfumés d’une exquise pommade, Et dans ces lacs d’ébène où parfois je plongeais S’as...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Petits Taureaux
Maurice Rollinat
Ils ont pour promenoir Des vallons verts et mornes. Quels prés, matin et soir, Ils ont pour promenoir ! A peine à leur front noir On voit poindre l...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Merveille de la guerre
Guillaume Apollinaire
Que c'est beau ces fusées qui illuminent la nuit Elles montent sur leur propre cime et se penchent pour regarder Ce sont des dames qui dansent avec...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
O Jeune Adolescent!
Andre Marie de Chenier
O jeune adolescent! tu rougis devant moi. Vois mes traits sans couleurs; ils pâlissent pour toi: C'est ton front virginal, ta grâce, ta décence; Vi...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Quand Au Mouton Belant
Andre Marie de Chenier
Quand au mouton bêlant la sombre boucherie Ouvre ses cavernes de mort, Pâtres, chiens et moutons, toute la bergerie Ne s'informe plus de son sort. ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Reste, Reste Avec Nous
Andre Marie de Chenier
Reste, reste avec nous, ô père des bons vins! Dieu propice, ô Bacchus! toi dont les flots divins Versent le doux oubli de ces maux qu'on adore; Toi...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Roses et muguets
Charles Cros
Au comte Charles de Montblanc Dans le vallon qu’arrose L’eau courante, j’allais Un jour cueillir la rose, La rose et les muguets. Mon amoureux qu...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Conclusion
Victor Marie Hugo
Il est ! Mais nul cri d'homme ou d'ange, nul effroi, Nul amour, nulle bouche, humble, tendre ou superbe, Ne peut balbutier distinctement ce verbe !...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Dimanche matin
Emile Verhaeren
Oh ! Les éveils des bourgades sous l'or des branches, Où courent la lumière et l'ombre - et les roseaux Et les aiguilles d'or des insectes des ea...Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!