Poetry.net »

Search results for: Mets-moi+dessus+la+mer+d%27o%C3%B9+le+soleil+se+l%C3%A8ve

Yee yee! We've found 836 poems matching Mets-moi+dessus+la+mer+d%27o%C3%B9+le+soleil+se+l%C3%A8ve.

Le ramasseur d'épaves
Emile Verhaeren
L'ombre qui sous la lune Tombait, longue et pâle, des dunes, Longeait la grève et dentelait la mer. De loin en loin, apparaissaient des phares Qui...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les collines
Guillaume Apollinaire
Au-dessus de Paris un jour Combattaient deux grands avions L'un était rouge et l'autre noir Tandis qu'au zénith flamboyait L'éternel avion solaire ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
A mademoiselle Louise B.
Victor Marie Hugo
Ô vous l'âme profonde ! ô vous la sainte lyre ! Vous souvient-il des temps d'extase et de délire, Et des jeux triomphants, Et du soir qui tombait d...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Dans la forêt
Victor Marie Hugo
De quoi parlait le vent ? De quoi tremblaient les branches ? Était-ce, en ce doux mois des nids et des pervenches, Parce que les oiseaux couraien...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Je t'écris ô mon Lou
Guillaume Apollinaire
Je t'écris ô mon Lou de la hutte en roseaux Où palpitent d'amour et d'espoir neuf coeurs d'hommes Les canons font partir leurs obus en monômes Et j...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Mon Visage Est Fletri
Andre Marie de Chenier
Mon visage est flétri des regards du soleil. Mon pied blanc sous la ronce est devenu vermeil. J'ai suivi tout le jour le fond de la vallée; Des bêl...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Voie lactée ô soeur lumineuse...
Guillaume Apollinaire
Voie lactée ô soeur lumineuse Des blancs ruisseaux de Chanaan Et des corps blancs des amoureuses Nageurs morts suivrons nous d'ahan Ton cours vers ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Être aimé
Victor Marie Hugo
Écoute-moi. Voici la chose nécessaire : Être aimé. Hors de là rien n'existe, entends-tu ? Être aimé, c'est l'honneur, le devoir, la vertu, C'est ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Chimère
Maurice Rollinat
Il avait l’air hagard quand il entra chez moi, Et c’est avec le geste âpre, la face ocreuse, L’œil démesurément ouvert, et la voix creuse Qu’il me ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La couronne
Emile Verhaeren
Et je voudrais aussi ma couronne d'épines Et pour chaque pensée, une, rouge, à travers Le front, jusqu'au cerveau, jusqu'aux frêles racines où se t...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Nymphe L’Apercoit
Andre Marie de Chenier
La nymphe l'aperçoit, et l'arrête, et soupire. Vers un banc de gazon, tremblante, elle l'attire; Elle s'assied. Il vient, timide avec candeur, Ému ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Boucher
Maurice Rollinat
Tiens ? t’es donc plus boucher ? dit la vieille au gros homme Qui venait de vendre son fonds, Et lui répondit grave, avec un air profond : ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Fantôme du crime
Maurice Rollinat
La mauvaise pensée arrive dans mon âme En tous lieux, à toute heure, au fort de mes travaux, Et j’ai beau m’épurer dans un rigoureux blâme Pour tou...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le musicien de Saint-Merry
Guillaume Apollinaire
J'ai enfin le droit de saluer des êtres que je ne connais pas Ils passent devant moi et s'accumulent au loin Tandis que tout ce que j'en vois m'est...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Vieux Chaland
Maurice Rollinat
Voyez ! j’vis seul dans c’grand moulin Dont plus jamais l’tic tac résonne ; J’m’en occup’ plus, n’ayant personne... Mais c’...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Temora - Book I
James Macpherson
ARGUMENT. Cairbar, the son of Borbar-duthul, lord of Atha, in Connaught, the most Potent chief of the race of the Fir-bolg, having murdered, at T...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Ceux de Liége
Emile Verhaeren
Dût la guerre mortelle et sacrilège Broyer notre pays de combats en combats, Jamais, sous le soleil, une âme n'oubliera Ceux qui sont morts pour...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le cygne
Rene Francois Armand Prudhomme
Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes, Le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes, Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
L'amante
Emile Verhaeren
Mon rêve est embarqué sur une île flottante, Les fils dorés des vents captent, en leurs réseaux, Son aventure au loin sur la mer éclatante ; Mon...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
L'Est, l'Ouest, le Sud, le Nord
Emile Verhaeren
Quand tu marches, le pas rythmé, le long des champs, Aime à nommer pour te plaire à toi-même Le sud, l'ouest, l'est, le nord, Mots clairs et doux...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le monde
Emile Verhaeren
Le monde est fait avec des astres et des hommes. Là-haut, Depuis quels temps à tout jamais silencieux, Là-haut, En quels jardins profonds et violen...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le... Poème secret
Guillaume Apollinaire
Voilà de quoi est fait le chant symphonique de l'amour qui bruit dans la conque de Vénus Il y a le chant de l'amour de jadis Le bruit des b...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
A Petite Jeanne
Victor Marie Hugo
Vous eûtes donc hier un an, ma bien-aimée. Contente, vous jasez, comme, sous la ramée, Au fond du nid plus tiède ouvrant de vagues yeux, Les ois...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Yeux
Maurice Rollinat
Partout je les évoque et partout je les vois, Ces yeux ensorceleurs si mortellement tristes. Oh ! comme ils défiaient tout l’art des coloristes, Eu...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
A Madame Marguerite, d'écrire en sa langue
Joachim du Bellay
Quiconque soit qui s'étudie En leur langue imiter les vieux, D'une entreprise trop hardie II tente la voie des cieux, Croyant en des ailes de ci...Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!