Poetry.net »

Search results for: Mets-moi+dessus+la+mer+d%27o%C3%B9+le+soleil+se+l%C3%A8ve

Yee yee! We've found 836 poems matching Mets-moi+dessus+la+mer+d%27o%C3%B9+le+soleil+se+l%C3%A8ve.

Hymne
Victor Marie Hugo
Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie Ont droit qu'à leur cercueil la foule vienne et prie. Entre les plus beaux noms leur nom est le plus ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Chambre
Maurice Rollinat
Ma chambre est pareille à mon âme, Comme la mort l’est au sommeil : Au fond de l’âtre, pas de flamme ! À la vitre, pas de soleil ! Les murailles s...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La cuisine
Emile Verhaeren
Au fond, la crémaillère avait son croc pendu, Le foyer scintillait comme une rouge flaque, Et ses flammes, mordant incessamment la plaque, Y ron...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Petite Sœur
Maurice Rollinat
En gardant ses douze cochons Ainsi que leur mère qui grogne, Et du groin laboure, cogne, Derrière ses fils folichons, La sœurette, bonne d’enfant,...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Vache au taureau
Maurice Rollinat
À l’aube, à l’heure exquise où l’âme du sureau Baise au bord des marais la tristesse du saule, Jeanne, pieds et bras nus, l’aiguillon sur l’épaule,...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les baptêmes
Emile Verhaeren
Vers son manoir de marbre, Qui domine les bois, L'évêque en fer et en orfroi, Le dimanche, s'en va, Moment d'éclair et d'or, parmi les lignes d...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Petits Fauteuils
Maurice Rollinat
Assis le long du mur dans leurs petits fauteuils, Les deux babys chaussés de bottinettes bleues, Regardent moutonner des bois de plusieurs lieues O...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Vieilles Haies
Maurice Rollinat
Fauves, couvrant l’horreur, le mystère et l’ennui, Tantôt pleines de jour, tantôt pleines de nuit, De murmures et de silences ; Hostiles ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Paysage d'octobre
Maurice Rollinat
Le torrent a franchi ses bords Et gagné la pierraille ocreuse ; Le meunier longe avec efforts L’ornière humide qui se creuse. Déjà le lézard engour...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Tant que l'oiseau de Jupiter vola,
Joachim du Bellay
Tant que l'oiseau de Jupiter vola, Portant le feu dont le ciel nous menace, Le ciel n'eut peur de l'effroyable audace Qui des Géants le courage af...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Ballade des barques peintes
Maurice Rollinat
Elles meurent de spleen, à l’ombre des maisons, Les chaloupes de mer qui vacillent sans trêve, Et qui voudraient tenter aux plus creux horizons, Lo...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Celui de l'horizon
Emile Verhaeren
J'ai regardé, par la lucarne ouverte, au flanc D'un phare abandonné que flagellait la pluie : Des trains tumultueux, sous des tunnels de suie, S...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Dans l'ombre
Victor Marie Hugo
LE VIEUX MONDE Ô flot, c'est bien. Descends maintenant. Il le faut. Jamais ton flux encor n'était monté si haut. Mais pourquoi donc es-tu si som...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Die insel Bachi.
Hans Sachs
Als ich das neu weltbuch durchlase Wie vil insel durchfaren wase Die neu schiffart von Portugal, Darein ich wunder ane zal 5 Funt, gar von selt...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Ecrit sur le tombeau
Victor Marie Hugo
d'un petit enfant au bord de la mer Vieux lierre, frais gazon, herbe, roseaux, corolles ; Eglise où l'esprit voit le Dieu qu'il rêve ailleurs ; ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Captive (The Turkish Captive)
Victor Marie Hugo
Si je n'étais captive, J'aimerais ce pays, Et cette mer plaintive, Et ces champs de maïs, Et ces astres sans nombre, Si le long du mur sombre N'éti...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les nombres
Emile Verhaeren
Je suis l'halluciné de la forêt des Nombres, Le front fendu, d'avoir buté, Obstinément, contre leur fixité. Arbres roides dans le sol clair Et ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Phares (The Beacons)
Charles Baudelaire
Rubens, fleuve d'oubli, jardin de la paresse, Oreiller de chair fraîche où l'on ne peut aimer, Mais où la vie afflue et s'agite sans cesse, Comme l...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Love Gregor; Or, The Lass Of Lochroyan
Andrew Lang
'O wha will shoe my fu' fair foot? And wha will glove my hand? And wha will lace my middle jimp, Wi' the new-made London band? 'And wha will kaim ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Si celui qui s'apprête à faire un long voyage
Joachim du Bellay
Si celui qui s'apprête à faire un long voyage Doit croire celui-là qui a jà voyagé, Et qui des flots marins longuement outragé, Tout moite et dégou...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Un lambeau de patrie
Emile Verhaeren
Ce n'est qu'un bout de sol dans l'infini du monde. Le Nord Y déchaîne le vent qui mord. Ce n'est qu'un peu de terre avec sa mer au bord Et le dé...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Un toit, là-bas
Emile Verhaeren
Oh ! la maison perdue, au fond du vieil hiver, Dans les dunes de Flandre et les vents de la mer. Une lampe de cuivre éclaire un coin de chambre ; ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
A monsieur d'Avanson
Joachim du Bellay
Si je n'ai plus la faveur de la Muse, Et si mes vers se trouvent imparfaits, Le lieu, le temps, l'âge où je les ai faits, Et mes ennuis leur servir...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Au fleuve de Loire
Joachim du Bellay
Ô de qui la vive course Prend sa bienheureuse source, D'une argentine fontaine, Qui d'une fuite lointaine, Te rends au sein fluctueux De l'Océan m...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comte, qui ne fis onc compte de la grandeur
Joachim du Bellay
Comte, qui ne fis onc compte de la grandeur, Ton Du Bellay n'est plus : ce n'est plus qu'une souche Qui dessus un ruisseau d'un dos courbé se couch...Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!