Poetry.net »

Search results for: regardais

Yee yee! We've found 18 poems matching regardais.

A ma fille Adèle
Victor Marie Hugo
voler sur ta tête les anges ; Et je te regardais dormir ; et sur tes langes J'effeuillais des jasmiRate it:

(0.00 / 0 votes)
A mademoiselle Louise B.
Victor Marie Hugo
puis dormait au baiser de l'aurore ; Et je le regardais dormir, plus calme encore Que ce paisible Rate it:

(0.00 / 0 votes)
A propos d'Horace
Victor Marie Hugo
en retenue et cinq cents vers d'Horace !» Je regardais le monstre aux ongles noirs de crasse, Et Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Dans ce jardin antique où les grandes allées
Victor Marie Hugo
le savez, oh ! comme avec amour, Rêveur, je regardais dans la clarté du jour Jouer l'oiseau qui vRate it:

(0.00 / 0 votes)
De la même à la même
Maurice Rollinat
airs mystérieux sur des rythmes étranges, Je regardais le ciel où mes soupirs montaient. Les aromeRate it:

(0.00 / 0 votes)
De la même à la même
Maurice Rollinat
airs mystérieux sur des rythmes étranges, Je regardais le ciel où mes soupirs montaient. Les arômeRate it:

(0.00 / 0 votes)
Halte En Marchant
Victor Marie Hugo
grand lit drapé de vieilles serges, Pensif, je regardais un Christ battu de verges. Eh ! qu'imporRate it:

(0.00 / 0 votes)
Hermina
Victor Marie Hugo
m'asseoir près d'elle, avec ferveur, Et je la regardais regarder sa poupée, Rêveur. Il est une hRate it:

(0.00 / 0 votes)
Hier, la nuit d'été, qui nous prêtait ses voiles
Victor Marie Hugo
toi, plein de joie et de flamme, Car tu me regardais avec toute ton âme ! J'admirais la beauté dontRate it:

(0.00 / 0 votes)
Je pressais ton bras qui tremble
Victor Marie Hugo
parlaient. A travers l'ombre et ses voiles, Tu regardais les étoiles, Les astres te contemplaienRate it:

(0.00 / 0 votes)
La Bibliothèque
Maurice Rollinat
soir, minuit tombant, par sa haute fenêtre Je regardais au loin flotter et disparaître Le farfadet Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Dame en cire
Maurice Rollinat
Je regardais tourner le mannequin, Et j’admirais sa taille, sa poitrine, Ses cheveux d’or et son minois taquin, Lorsque j’ai vu palpiter sa narine ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Loreley
Guillaume Apollinaire
fait si mal il faut bien que je meure Si je me regardais il faudrait que j'en meure Mon coeur me Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Morte embaumée
Maurice Rollinat
Planaient chauds, énervants et lourds. Et je la regardais, la très chère momie : Et ressRate it:

(0.00 / 0 votes)
La Neige
Maurice Rollinat
manège, Par la vitre glacée, un jour, Je regardais tomber la neige. Elle tombait lugubrement, ElleRate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Treize Rêves
Maurice Rollinat
lentement un stylet dans le cœur. Je la regardais sans un cri, sans même Un mouvement ; mais autantRate it:

(0.00 / 0 votes)
Magie de la nature
Maurice Rollinat
Béant, je regardais du seuil d'une chaumière De grands sites muets, mobiles et changeants, Qui, sous de frais glacis d'ambre, d'or et d'argent, ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Mon village
Emile Verhaeren
de belle saison, Aux fenêtres de ma maison Je regardais passer et luire La voile au vent des beaRate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!