Poetry.net »

Search results for: aussi

Yee yee! We've found 215 poems matching aussi.

Et je pensais aussi ce que pensait Ulysse,
Joachim du Bellay
Et je pensais aussi ce que pensait Ulysse, Qu'il n'était rien plus doux que voir encore un jour Fumer sa cherninée, et après long séjour Se retr...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les oiseaux
Rene Francois Armand Prudhomme
l'air, à vous les ailes Qui font planer les yeux aussi haut que les coeurs ! Des plus parfaits vivRate it:

(0.00 / 0 votes)
La Cygalle
Remy Belleau
heureuse, Gentille Cygale amoureuse, Car aussi tost que tu as beu Dessus les arbrisseaux un peu Rate it:

(2.00 / 1 vote)
Dans l'abri-caverne
Guillaume Apollinaire
Je me jette vers toi et il me semble aussi que tu te jettes vers moi Une force part de nous qui est un feu solide qui nous soude Et puis il y a aus...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Mariée
Maurice Rollinat
La mariée est toute pâle, Aussi pâle que son bouquet, Lorsque la danse et le banquet Ont cessé dans la grande salle. Le père sourit d’un air mâle,...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Morte embaumée
Maurice Rollinat
Pour arracher la morte aussi belle qu’un ange Aux atroces baisers du ver, Je la fis embaumer dans un boîte étrange. C’était par...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Chasseur en soutane
Maurice Rollinat
Il tire aussi bien qu’il pérore, Le grand curé sec et rustaud. — Pour s’en aller chasser plus tôt, Il dit sa messe dès l’aurore. Ce n’est pas en v...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le palais du tonnerre
Guillaume Apollinaire
sommier supportant des planches Ils forment aussi des crochets et l'on y suspend mille choses Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Sourd
Maurice Rollinat
— ben q’pourtant j’eus aut’fois L’oreille aussi vivant’ qu’elle est maint’nant défunte. Ça m’est vRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Vieux Pâtre
Maurice Rollinat
qui plonge en eux-mêmes. L’éternité s’ennuie aussi ben q’moi qui passe, Des moments que j’suis là Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les Roses (Rollinat)
Maurice Rollinat
par une chaleur d’âtre Elles ont un arôme aussi lourd qu’ennuyé, Et par un crépuscule orageux et moRate it:

(0.00 / 0 votes)
Merveille de la guerre
Guillaume Apollinaire
reconnu ton sourire et ta vivacité C'est aussi l'apothéose quotidienne de toutes mes Bérénices donRate it:

(0.00 / 0 votes)
A monsieur d'Avanson
Joachim du Bellay
art S'évertuer au travail de sa peine. Celui aussi, qui dessus la galère Fait écumer les flots à lRate it:

(0.00 / 0 votes)
A Villequier
Victor Marie Hugo
Dieu ! l'immuable harmonie Se compose des pleurs aussi bien que des chants ; L'homme n'est qu'un atRate it:

(0.00 / 0 votes)
Au fleuve de Loire
Joachim du Bellay
ce terroir que tu baignes. Regarde, mon Fleuve, aussi Dedans ces forêts ici, Qui leurs chevelures vRate it:

(0.00 / 0 votes)
La dame en noir
Emile Verhaeren
: Je suis belle comme la mort Et suis publique aussi comme elle. Aux douloureux traceurs d'éclairRate it:

(0.00 / 0 votes)
La jeunesse, Du Val, jadis me fit écrire
Joachim du Bellay
ainsi : Puis, fâché de l'Amour, et de sa mère aussi, Les louanges des rois j'accordai sur ma lyre.Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Liberte
Andre Marie de Chenier
il faut qu'il s'accomplisse. Moi, j'ai ce chien aussi qui tremble à mon service; C'est mon esclave Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Plainte du Cyclope
Henri de Regnier
au loin, l’Etna qui fume, Et, quelquefois aussi, lorsque tu t’en reviens, Laisse aller devant toi tRate it:

(0.00 / 0 votes)
La Relique
Maurice Rollinat
son corps vierge, Quand elle vint me faire, aussi pâle qu’un cierge, Ses chers adieux si Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La Ruine
Maurice Rollinat
songerie Suait la somnolence et la sauvagerie. Aussi comme j’ai bu l’ombre, et soliloqué Sur cet amRate it:

(0.00 / 0 votes)
La Vache au taureau
Maurice Rollinat
jumelles. Si le pis est pesant, les seins sont aussi lourds, L’une a les cheveux drus, l’autre lesRate it:

(0.00 / 0 votes)
La victoire
Guillaume Apollinaire
Le raclement aspiré du crachement ferait aussi une belle consonne Les divers pets labiaux rRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Corbeau
Maurice Rollinat
plus ! » J’admirai qu’il comprît la parole aussi bien Malgré cette réponse à peine intelligible EtRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Grand Cercueil
Maurice Rollinat
couvercle en dos d’âne A l’air aussi grand que les toits ; Le drap trop court montre son bois Roux Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!