Poetry.net »

Search results for: TROU

Yee yee! We've found 35 poems matching TROU.

Le meunier
Emile Verhaeren
Et quoi qu'il fit, rien ne comblait Le trou qui, devant lui, Comme la nuit, s'élargissait. Au vRate it:

(0.00 / 0 votes)
Ballade de la reine des Fourmis et du roi des Cigales
Maurice Rollinat
Deux insectes de race avaient le même trou : L’un, grillon souffreteux, passablement poète, Mélomane enragé, rôdeur, maussade et fou ; Et l’autre, ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Chanson de fou (3)
Emile Verhaeren
sur moi la nuit, Et mordre encor le fond du trou Que fit, dans ma poitrine, L'arrachement de mon coRate it:

(0.00 / 0 votes)
Ecrit sur la vitre d'une fenêtre flamande
Victor Marie Hugo
en danseuse espagnole, Apparaître soudain par le trou vif et clair Que ferait en s'ouvrant une portRate it:

(0.00 / 0 votes)
En sortant du collège
Victor Marie Hugo
la main aux étoiles. Je ne sors plus de mon trou. L'autre jour, étant en verve, Elle m'appela : Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Être aimé
Victor Marie Hugo
Il faut que, si je suis absent, quelqu'un se trouble, Et, me cherchant des yeux, murmure : Où donRate it:

(0.00 / 0 votes)
Extase du soir
Maurice Rollinat
s’allonge, Le soleil bas, dans l’eau, fait un trou flamboyant Où le regard brûlé s’abîme avec le soRate it:

(0.00 / 0 votes)
Extase du soir
Maurice Rollinat
s'allonge, Le soleil bas, dans l'eau, fait un trou flamboyant Où le regard brûlé s'abîme avec le Rate it:

(0.00 / 0 votes)
L'Enterré vif
Maurice Rollinat
ramène la corde Et tu t’aplatis dans le trou. On prend le goupillon avec des mains gantéeRate it:

(0.00 / 0 votes)
L'Horoscope
Maurice Rollinat
inquiétante, hostile, Où chaque trou Avait un mauvais cri d’insecte, de reptile Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La mort
Emile Verhaeren
de leurs fenêtres roug Regardent le ciel trouble, oÙ rien ne bouge Ni ne répond aux détresses grandRate it:

(0.00 / 0 votes)
La Nymphe
Henri de Regnier
de porphyre et dans la vasque en pleurs En son trouble sommeil et ses glauques pâleurs Reflète le cRate it:

(0.00 / 0 votes)
La ville
Emile Verhaeren
démence. Le long du fleuve, une lumière ouatée, Trouble et lourde, comme un haillon qui brûle, De Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Boucher
Maurice Rollinat
moi, l’bestiau C’était qu’un’ chos’, j’trouvais idiot D’croir’ que ça rêv’ ou q’ça raisRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Chat-huant
Maurice Rollinat
Les buissons, et rôde au fond de chaque trou ! « Est-il sur un arbre ou dans un creux de roche ? « Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Grand Cercueil
Maurice Rollinat
même temps qu’on l’y présente. Au bord du trou, qui s’enténèbre. Un vieux qui tient le goupillon ÉRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le meurtre
Emile Verhaeren
un ruisseau de corail parmi l'herbe Et, du torse troué, s'épand sur le sol noir. La voix assassinéeRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Miracle
Maurice Rollinat
se serre ! De chaque solive minée, Du grand trou de la cheminée Dont le foyer large est tout videRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le palais du tonnerre
Guillaume Apollinaire
sert généralement aux emballages Il y a un trou qui tient lieu d'âtre et ce qui y brûle est un Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Le poète
Guillaume Apollinaire
y survient Qui pense avant de faire un trou dans la muraille Quelle forme il convient de doRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Rasoir
Maurice Rollinat
son vestige Par le seul souvenir arrive à me troubler, Et sur lui, je ne peux jamais voir sans tremRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Rat De Ville Et Le Rat Des Champs
Andre Marie de Chenier
dit-il; adieu, je me retire, Et je vais dans mon trou rejoindre en sûreté Le sommeil, un peu d'orgeRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Rondeau du guillotiné
Maurice Rollinat
où l’eau s’amasse Et que visite la limace, Un trou jaune, argileux, oblong Reçoit la boîte à violonRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le Soliloque de Troppman
Maurice Rollinat
pourrais combler dans la plaine Un grand trou bâillant à la nuit ! Je lorgnais des filles charnuesRate it:

(0.00 / 0 votes)
Le sonneur
Emile Verhaeren
Comme un troupeau de boeufs aveugles, Avec effarement, là-bas, au fond des soirs, L'ouragan beugle. Et tout à coup, par au-dessus des pignons noir...Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!