Poetry.net »

Search results for: Nous ne faisons la cour aux filles de Mémoire,

Yee yee! We've found 1,018 poems matching Nous ne faisons la cour aux filles de Mémoire,.

Nous ne faisons la cour aux filles de Mémoire,
Joachim du Bellay
Nous ne faisons la cour aux filles de Mémoire, Comme vous qui vivez libres de passion : Si vous ne savez donc notre occupation, Ces dix vers en sui...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Que dirons-nous, Melin, de cette cour romaine
Joachim du Bellay
Que dirons-nous, Melin, de cette cour romaine, Où nous voyons chacun divers chemins tenir, Et aux plus hauts honneurs les moindres parvenir, Par ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Garde à jamais dans ta mémoire
Victor Marie Hugo
Garde à jamais dans ta mémoire, Garde toujours Le beau roman, la belle histoire De nos amours ! Moi, je vois tout dans ma pensée, Tout à la foi...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Doulcin, quand quelquefois je vois ces pauvres filles
Joachim du Bellay
Doulcin, quand quelquefois je vois ces pauvres filles Qui ont le diable au corps, ou le semblent avoir, D'une horrible façon corps et tête mouvoir...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Si tu veux sûrement en cour te maintenir
Joachim du Bellay
Si tu veux sûrement en cour te maintenir, Le silence, Ronsard, te soit comme un décret. Qui baille à son ami la clef de son secret, Le fait de so...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Cependant que la Cour mes ouvrages lisait,
Joachim du Bellay
Cependant que la Cour mes ouvrages lisait, Et que la soeur du roi, l'unique Marguerite, Me faisant plus d'honneur que n'était mon mérite, De son be...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Tout ce qui vit autour de nous
Emile Verhaeren
Tout ce qui vit autour de nous, Sous la douce et fragile lumière, Herbes frêles, rameaux tendres, roses trémières, Et l'ombre qui les frôle et le v...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
A qui donc sommes-nous?
Victor Marie Hugo
A qui donc sommes-nous ? Qui nous a ? qui nous mène ? Vautour fatalité, tiens-tu la race humaine ? Oh ! parlez, cieux vermeils, L'âme sans fond ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Reste, Reste Avec Nous
Andre Marie de Chenier
Reste, reste avec nous, ô père des bons vins! Dieu propice, ô Bacchus! toi dont les flots divins Versent le doux oubli de ces maux qu'on adore; Toi...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Sois-nous propice et consolante encor
Emile Verhaeren
Sois-nous propice et consolante encor, lumière, Pâle clarté d'hiver qui baignera nos fronts, Quand, tous les deux, l'après-midi, nous nous rendron...Rate it:

(3.00 / 1 vote)
Que nous sommes encor heureux et fiers de vivre
Emile Verhaeren
Que nous sommes encor heureux et fiers de vivre Quand le moindre rayon entr'aperçu là-haut Illumine un instant les pauvres fleurs de givre Que l...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Fut-il en nous une seule tendresse
Emile Verhaeren
Fut-il en nous une seule tendresse, Une pensée, une joie, une promesse, Que nous n'ayons semée au-devant de nos pas ? Fut-il une prière en secret ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Ah! c'est un rêve! non! nous n'y consentons point
Victor Marie Hugo
Ah ! c'est un rêve ! non ! nous n'y consentons point. Dresse-toi, la colère au coeur, l'épée au poing, France ! prends ton bâton, prends ta fourc...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Ne nous plaignons pas
Rene Francois Armand Prudhomme
Va, ne nous plaignons pas de nos heures d'angoisse. Un trop facile amour n'est pas sans repentir ; Le bonheur se flétrit, comme une fleur se froiss...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Quoique nous le voyions fleurir
Emile Verhaeren
Quoique nous le voyions fleurir devant nos yeux Ce jardin clair où nous passons silencieux, C'est plus encor en nous que se féconde Le plus candi...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Asseyons-nous tous deux près du chemin
Emile Verhaeren
Asseyons-nous tous deux près du chemin, Sur le vieux banc rongé de moisissures, Et que je laisse, entre tes deux mains sûres, Longtemps s'abandonne...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Voici quinze ans déjà que nous pensons d'accord
Emile Verhaeren
Voici quinze ans déjà que nous pensons d'accord ; Que notre ardeur claire et belle vainc l'habitude, Mégère à lourde voix, dont les lentes mains ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Hier, la nuit d'été, qui nous prêtait ses voiles
Victor Marie Hugo
Hier, la nuit d'été, qui nous prêtait ses voiles, Etait digne de toi, tant elle avait d'étoiles ! Tant son calme était frais ! tant son souffle éta...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Jeune Fille, Ton Coeur Avec Nous
Andre Marie de Chenier
Jeune fille, ton coeur avec nous veut se taire. Tu fuis, tu ne ris plus; rien ne saurait te plaire. La soie à tes travaux offre en vain des couleur...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Elle est gaie et pensive; elle nous fait songer
Victor Marie Hugo
Elle est gaie et pensive ; elle nous fait songer À tout ce qui reluit malgré de sombres voiles, Aux bois pleins de rayons, aux nuits pleines d'éto...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Pour nous aimer des yeux
Emile Verhaeren
Pour nous aimer des yeux, Lavons nos deux regards de ceux Que nous avons croisés, par milliers, dans la vie Mauvaise et asservie. L'aube est en f...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Pour que rien de nous deux n'échappe à notre étreinte
Emile Verhaeren
Pour que rien de nous deux n'échappe à notre étreinte, Si profonde qu'elle en est sainte Et qu'à travers le corps même, l'amour soit clair ; Nous d...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Tout le parfait dont le ciel nous honore
Joachim du Bellay
Tout le parfait dont le ciel nous honore, Tout l'imparfait qui naît dessous les cieux, Tout ce qui paît nos esprits et nos yeux, Et tout cela qui n...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Aux proscrits
Victor Marie Hugo
EN PLANTANT LE CHÊNE DES ÉTATS-UNIS D'EUROPE DANS LE JARDIN DE HAUTEVILLE HOUSE LE 14 JUILLET 1870 I Semons ce qui demeure, ô passants que nous...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Aux Feuillantines
Victor Marie Hugo
Mes deux frères et moi, nous étions tout enfants. Notre mère disait: jouez, mais je défends Qu'on marche dans les fleurs et qu'on monte aux échell...Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!