Poetry.net »

Search results for: Comme l'on voit de loin sur la mer courroucée

Yee yee! We've found 1,469 poems matching Comme l'on voit de loin sur la mer courroucée.

Comme l'on voit de loin sur la mer courroucée
Joachim du Bellay
Comme l'on voit de loin sur la mer courroucée Une montagne d'eau d'un grand branle ondoyant, Puis traînant mille flots, d'un gros choc aboyant Se c...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Sur la mer
Emile Verhaeren
Larges voiles au vent, ainsi que des louanges, La proue ardente et fière et les haubans vermeils, Le haut navire apparaissait, comme un archange ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Au loin
Emile Verhaeren
Ancres abandonnées sous des hangars maussades, Porches de suie et d'ombre où s'engouffrent des voix, Pignons crasseux, greniers obscurs, mornes faç...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Plus loin que les gares, le soir
Emile Verhaeren
L'ombre s'installe, avec brutalité ; Mais les ciseaux de la lumière, Au long des quais, coupent l'obscurité, A coups menus, de réverbère en réver...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Non autrement qu'on voit la pluvieuse nue
Joachim du Bellay
Non autrement qu'on voit la pluvieuse nue Des vapeurs de la terre en l'air se soulever, Puis se courbant en arc, afin de s'abreuver, Se plonger dan...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Quand le pilot voit le nord luire ès cieux
Jean Antoine de Baif
Quand le pilot voit le nord luire ès cieux, La calme mer ronfler sous la carène, Un doux zéphyr soufrer la voile pleine, Il vogue, enflant son c...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Hélas! les temps sont loin...
Emile Verhaeren
Hélas ! les temps sont loin des phlox incarnadins Et des roses d'orgeuil illuminant ses portes, Mais, si fané soit-il et si flétri - qu'importe ! -...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
De ce qu'on ne voit plus qu'une vague campagne
Joachim du Bellay
De ce qu'on ne voit plus qu'une vague campagne Où tout l'orgueil du monde on a vu quelquefois, Tu n'en es pas coupable, ô quiconque tu sois Que le ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Vers la mer
Emile Verhaeren
Comme des objets frêles, Les vaisseaux blancs semblent posés Sur la mer éternelle. Le vent futile et pur n'est que baisers ; Et les écumes, Qui ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Au bord de la mer
Victor Marie Hugo
Vois, ce spectacle est beau. - Ce paysage immense Qui toujours devant nous finit et recommence ; Ces blés, ces eaux, ces prés, ce bois charmant a...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La bénédiction de la mer
Emile Verhaeren
Les guirlandes du vent joli Tournent, gaîment, autour des Mâts ; Au long du quai dorment, par tas, Les avirons clairs et polis. Et les cloches s...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Les tours au bord de la mer
Emile Verhaeren
Veuves debout au long des mers, Les tours de Lisweghe et de Furnes Pleurent, aux vents des vieux hivers Et des automnes taciturnes. Elles règnent...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
L'Homme Et La Mer (Man And The Sea)
Charles Baudelaire
Homme libre, toujours tu chériras la mer! La mer est ton miroir; tu contemples ton âme Dans le déroulement infini de sa lame, Et ton esprit n'est p...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
À la mer
Clément Marot
O cruauté de impétueuses vagues, Mer variable, où toute crainte abonde, Cause mouvant, dont trop cruelles dagues L'ont fait périr de mort tant fur...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Mets-moi dessus la mer d'où le soleil se lève
Jean Antoine de Baif
Mets-moi dessus la mer d'où le soleil se lève, Ou près du bord de l'onde où sa flamme s'éteint ; Mets-moi au pays froid, où sa chaleur n'atteint,...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
La mer
Rene Francois Armand Prudhomme
La mer pousse une vaste plainte, Se tord et se roule avec bruit, Ainsi qu'une géante enceinte Qui des grandes douleurs atteinte, Ne pourrait pas do...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Outre Mer
Henry Kendall
I see, as one in dreaming, A broad, bright, quiet sea; Beyond it lies a haven -- The only home for me. Some men grow strong with trouble,...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comme Un Dernier Rayon
Andre Marie de Chenier
Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Animent la fin d'un beau jour, Au pied de l'échafaud j'essaye encor ma lyre. Peut-être est-ce bien...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comme le marinier, que le cruel orage
Joachim du Bellay
Comme le marinier, que le cruel orage A longtemps agité dessus la haute mer, Ayant finalement à force de ramer Garanti son vaisseau du danger du na...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comme on passe en été le torrent sans danger,
Joachim du Bellay
Comme on passe en été le torrent sans danger, Qui soulait en hiver être roi de la plaine, Et ravir par les champs d'une fuite hautaine L'espoir du ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comme le champ semé en verdure foisonne
Joachim du Bellay
Comme le champ semé en verdure foisonne, De verdure se hausse en tuyau verdissant, Du tuyau se hérisse en épi florissant, D'épi jaunit en grain, qu...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comme à d'autres, l'heure et l'humeur
Emile Verhaeren
Comme à d'autres, l'heure et l'humeur : L'heure morose ou l'humeur malévole Nous ont, de leurs sceaux noirs, marqué le coeur, Mais, néanmoins, jam...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Comme aux âges naïfs, je t'ai donné mon coeur
Emile Verhaeren
Comme aux âges naïfs, je t'ai donné mon coeur, Ainsi qu'une ample fleur, Qui s'ouvre pure et belle aux heures de rosée ; Entre ses plis mouillés ma...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Autant comme l'on peut en un autre langage
Joachim du Bellay
Autant comme l'on peut en un autre langage Une langue exprimer, autant que la nature Par l'art se peut montrer, et que par la peinture On peut t...Rate it:

(0.00 / 0 votes)
Scève, je me trouvai comme le fils d'Anchise
Joachim du Bellay
Scève, je me trouvai comme le fils d'Anchise Entrant dans l'Élysée et sortant des enfers, Quand après tant de monts de neige tous couverts Je vis ...Rate it:

(0.00 / 0 votes)

We need you!

Help us build the largest human-edited poetry collection on the web!